Sectorisation

Veuillez renseigner votre adresse afin d’être dirigé vers le bon centre :

Sectorisation Adultes

Depuis la loi du 31 décembre 1970 portant sur la réforme hospitalière, chaque département français est découpé en secteurs géo-démographiques.

La psychiatrie de secteur ou sectorisation en psychiatrie désigne l’organisation administrative gérant la maladie mentale et la répartition des structures de soins de santé mentale.

Ce système représente une refonte du système de soins en psychiatrie. Elle est considérée comme une révolution en regard de l’asile du XIXe siècle où le principe était hospitalocentriste.

La politique de psychiatrie de secteur a permis de développer la prise en charge « hors les murs ».

Le secteur constitue la base du service public destiné à répondre à la demande de soins de la population qui y réside.

Ce secteur peut être plus ou moins vaste, selon la densité de population. C’est tout d’abord une aire géographique, tenant compte des conditions démographiques, à l’intérieur de laquelle est organisée la distribution des soins psychiatriques aux malades qui en ont besoin.

Le secteur est constitué de divers services destinés à permettre l’exercice des activités de prévention, de cure (y compris les traitements ambulatoires) et de post-cure que nécessite l’état du patient.

Il est confié à un médecin psychiatre qui a la responsabilité d’une équipe composée de médecins, psychologues, infirmières, assistantes sociales, etc.

L’adresse d’une personne malade la relie au secteur qui a le devoir de la prendre en charge si elle l’accepte et selon les modalités du service public.

Les principes français de libre choix de son médecin et de possibilité de refus de traitement restent valables sauf pour les soins psychiatriques sans consentement (SDRE, Soins Psychiatriques à la Demande du Représentant de l’Etat – appelés anciennement H.O. Hospitalisation d’Office – et les SPDT ( Soins Psychiatriques à la demande d’un tiers, anciennement appelés H.D.T) qui sont minoritaires.